dimanche, 10 janvier 2016 03:56

GUINEE:Une Nouvelle Voie (Décembre 2015) : Welcome to PPAC 2.0 – pour installer appuyez sur « Enter » et priez !

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une Nouvelle Voie (Décembre 2015) : Welcome to PPAC 2.0 – pour installer appuyez sur « Enter » et priez !

Bienvenue à mon bilan du 12e et dernier mois de l’An 05 de la Condécratie versions 1.0 et 1.5, un  modèle de démocratie stalinienne avec très peu de travail, justice et solidarité ; un subtil mélange de communisme à la  FEANF et d’affairisme sans scrupules. Je continue donc mon exploration mensuelle des méandres des décisions importantes pour la Nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.


1.    Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « Nous avons divisé l’investiture en deux cérémonies prévues dans les conditions normales le 21 décembre car mon mandat finit le 20 décembre. C’est sous les demandes de plusieurs chefs d'Etats. Première raison, le 21 décembre étant trop proche de la fête de Noël alors que beaucoup de chefs d'Etat doivent y prendre part, ont demandé à la Cour Constitutionnelle si on pouvait approcher la date de d’investiture le 14 décembre et ensuite le 21 décembre la prise de fonction. Evidemment, beaucoup de chefs d'Etat veulent venir mais malheureusement nous savons que l’hôtel Kaloum  est  fini mais, il n’est pas meublé. Je suis venu vous voir et vous dire que tout le monde ne peut pas assister à cette cérémonie. Celle prévue le 21 décembre tout le monde peut l’assister…A partir de l’année prochaine, c’est-à-dire en mars, beaucoup d’hôtels seront achevés et nous pourrons organiser de grandes cérémonies, telle que le sommet de la pêche… Ce n’est pas la peine que les gens passent par vous (militants), j’ai prévenu un de mes responsables hier qui s’est moqué de moi en me disant qu’il est ministrable. Quiconque m’envoie une lettre je la déchirerais devant tout le monde, s’ils veulent être ministre, qu’ils se présentent comme candidat à l’élection présidentielle, en ce moment, il sera ministrable. Ce ne pas la peine de me demander des rendez-vous, qu’il soit individuel ou par groupe. Quel que soit le groupe je ne recevrais personne. Après la formation du gouvernement, je commencerais à revoir des gens… J’ai dit au gouverneur de la ville de Conakry, si désormais dans un quartier les gens se permettent de jeter des ordures, le chef quartier sera sanctionné. On ne peut pas laisser des gens continuer à salir la ville. Cette pagaille est terminée…

(concernant le déguerpissement hors de Conakry des vendeurs d’autos d’occasion) on ne peut pas accepter que des gens vivent comme des animaux. Il faut que tout le monde respecte la discipline. on n’acceptera plus que les gens occupent illégalement les emprises. A partir de ce moment, nous avons eu le courant, on va récupérer tous les domaines de l’Etat pour en faire des usines car non seulement cela va donner de l’argent à l’Etat mais, ça va donner aussi de l’emploi. Ceux qui les ont occupés, nous allons tout détruire pour qu’on puisse en faire des usines (le 12, lors du conseil des ministres hebdomadaire au siège du RPCé devant une foule en liesse) ; « la loi va s’appliquer désormais. Qu’on soit militant du RPG ou pas, celui qui a des problèmes avec la justice, la loi va s’appliquer sur lui. J’ai gracié des gens. Mais, je ne vais plus gracier quelqu’un… c’est vrai, les gens souffrent, je vais nommer un Premier ministre » (le 26, lors de la mamaya hebdomadaire du RPCé). 
•    Pour : le boss a peu parlé en franco-sorbonnard ce mois-ci, en dehors de 2 virées chez ses fanatiques pour les chauffer un peu et prendre son bain de foule hebdomadaire. Pour les discours des investitures phases I et II il a débité sans conviction de belles promesses car il lisait sur une seule page des phrases écrites par d’autres en gros caractères. Malgré ça il s’était quand même gouré la première fois (le 14) en oubliant un bout de phrase qu’il a gentiment accepté de répéter une semaine plus tard (le 21). On croisait tous les doigts en le suivant la 2e fois en priant pour qu’il ne nous fasse pas honnir une nouvelle fois devant nos invités étrangers.


•    Contre : certains intellos guinéens sont marrants : plusieurs on a hurlé au scandale et au parjure potentiellement fatal à la Nation parce qu’il avait oublié un bout de phrase (« et de faire respecter la constitution ») alors que ce qu’il avait promis de faire il y a 5 ans, de la respecter lui-même, il ne l’a toujours pas fait. Juste un petit exemple : il m’avait juré la main sur le cœur que 48 heures après sa prise de fonction et en conformité avec l’article 36 de la même Constitution qu’il déclarait officiellement tous ses biens personnels et en exigerait de même de tous ses ministres et autres nageurs dans la piscine financière de l’Etat. Depuis chaque matin après le petit déj. je fouille sans rien trouver. Le chapelet de belles promesses habituelles et même quelques nouvelles et originales n’ont pas manqué mais je vous les épargne cette fois-ci. Remontez dans cette chronique depuis janvier 2011 et vous en verrez en pagaille donc là, rien de nouveau sous les cocotiers de la République. Attendons donc son adresse à la Nation du 31 au soir pour nous souhaiter bonne année 2016 et nous annoncer éventuellement tout ce qu’il a de nouveau dans ses poches-KO pour nous faire enfin plaisir.
------------------------------------------------------
2.    Les décisions et actions « positives » du mois ; le 31 octobre, la 3e promotion des décrets « fautes lourdes – K.O. » tombe avec fracas suite à l’épopée rocambole et funeste de la préfecture de Kouroussa que je vous avais racontée le mois dernier avec moult détails et dont le bilan s’est soldé par 4 exécutions populaires de présumés assassins, un à la fois et à la queue leu-leu, sur le parvis de la prison civile. Les nouveaux décorés sont le préfet, le chef de la gendarmerie, le commissaire de police et le juge de paix du bled. Toute la 1e rangée des places d’honneur lors des mamayas locales est balayée par un seul petit papier – Dieu est grand, mais PPAC 1.5 n’est pas petit dèh ! ; le 01, nous apprenons que la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage de l’OHADA (africaine) au cours de son audience publique et contradictoire du 19 novembre a déclaré la Guinée victorieuse de son procès en appel du verdict rendu le 29 Avril 2014 par la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage française, une sentence qui l’avait condamnée au paiement de 38,5 millions d’Euros à la société portuaire GETMA pour rupture abusive de contrat au profit de la boite de l’ami de 30 ans Vincent Bolloré ; le 02, Air Sanseman décolle de Paris pour Johannesburg cette fois-ci c’est pour un sommeil sur la coopération sino-africaine. Boss, vous vous êtes assez reposé maintenant, rentrez vite pour nous virer l’imam et ses coquins ; le 07, dans le JT de 20h30, le sabre du boss-ninja coupe de nouveau 6 têtes, 5 « fautes lourdes » et une « faute grave », un nouveau modèle en test qui consiste en des congés forcés sans solde jusqu’à… Ce sont deux haut-d’en-haut des postes juteux du ministère chargé de l’enseignement technique et professionnel, trois de leurs compères en crimes du ministère des finances, la réserve de notre mangeoire nationale. La « faute grave », est testée sur le recteur de l’université de Kankan qui était sur le grill de la presse depuis belle lurette pour l’ensemble de son œuvre de gestion universitaire ; le 09, « faute lourde » fait une nouvelle victime, un haut-gradé de la garde présidentielle. Son remplaçant devient en plus commandant de la garde rapprochée. Les petits poissons du système continuent à goûter à leur propre médicament mais hélas les grands pilleurs rigolent toujours en douce ; le 09, le ministre des transports annonce son plan de désengorgement de la ville de Conakry des parcs autos en vue de l’amélioration de la fluidité de la circulation routière. En même temps le gouverneur zélé entreprend une razzia sauvage et très matinale pour débarrasser tous les trottoirs et abords des rues de leurs squatters ; le 10, on annonce officiellement le démarrage du procès des militaires de l’auto-attentat présidentiel de juillet 2011pour le 23 décembre. Vu que la peine pénale maximale qu’ils encouraient était de 24 mois et qu’ils sont en tôle depuis plus du double tout le monde attend de savoir si ce sera finalement la libération pure et simple ou des condamnations à la prison à perpétuité sans délai compressible ; le 14, le Président de la Cour Constitutionnelle (C.C.) a lu un discours formidable devant le parterre de dictateurs à vie venus soutenir le nouvel élève-candidat à leur club. Il leur a balancé à la figure « La conduite de la Nation doit nous réunir autour de l’essentiel. Ne vous entourez pas d’extrémistes, ils sont nuisibles à l’unité nationale. Evitez toujours les dérapages vers les chemins interdits en démocratie et en bonne gouvernance. Gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes car si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant » ; le 15, New PPAC Airways décolle pour Abuja pour un sommet de la CEDEAO. Il reprend enfin ses vraies missions pour nous, aller nous représenter au sein du syndicat sous-régional qui nous gère, même s’il est le dernier de la classe ; le 16, le ministre de la justice annonce la suspension de deux magistrats du pays pour « faute lourde ». La nouvelle affaire-là empêche tous nos fonctionneurs de dormir tranquille depuis le mois dernier ; le  22, le PPAC lance les travaux d’un nouveau barrage hydroélectrique dénommé Souapiti qui produira 515 WM et coutera environ 1,5 milliards USD (prix initial donc multipliez par deux). Les chinois sont ravis, les guinéens sont contents. C’est vrai que le boss a mieux travaillé dans ce domaine que ses 4 prédécesseurs mais il en faudra beaucoup plus, surtout sur le plan humain pour que son bilan final soit opposé aux leurs ; le 22, il y a eu la présentation du projet HC3 (Heath Communication Capacity Collaborative), un projet sanitaire de certification qualitative des établissements de soins médicaux, avec l’appui technique et financier de l’USAID. Ça va chauffer pour les mouroirs guinéens et pour les responsables du projet. Les peaux de bananes volent déjà partout, Walahi ! ; le 23, l’imam de la primature va enfin déposer sa lettre démission et celle de ses ministrons au PPAC ; le 23, le procès des 6 militaires accusés de désertion et violation de consignes lors de l’auto-attentat du PPAC de juillet 2011 commence comme prévu. Si seulement on pouvait en profiter pour les juger pour l’ensemble de leurs crimes depuis Fory Coco (L. Conté) on gagnerait beaucoup de temps et d’argent car quand certains seront relâchés dans quelques jours ils ne seront qu’en sursis de condamnation pour leurs vrais exploits imprescriptibles. Pas question d’effacer toute leur ardoise juste pour cette injustice ; le 23, nous apprenons que le PPAC a remporté une nouvelle bataille judiciaire internationale au tribunal du CIRDI en France (en fait depuis le 16 décembre). Il s’agit de celle intentée par l’un des copains louches de Fory Coco qui essayait de se faire rembourser une cité d’immeubles commerciaux construite avec l’argent détourné de nos impôts ; le 24, PPAC 2.0 nous fait un beau cadeau de noël : il gracie 171 condamnés innocents (politiques) et de droit commun. Parmi eux Bah Oury et les 2 jeunes arrêtés pour avoir été des militants engagés du plus grand parti de l’opposition. Pour ne pas déroger à sa règle il oublie la seule femme en prison et quelques autres innocents ; le 26, la mosquée au centre de la primature est fermée. Un nouveau PM venant du secteur privé et non répertorié parmi les « grands bouffeurs de la mangeoire » est décrété par le boss. L’imam rêve maintenant d’un poste à la ligue islamique ; le 27, le New PPAC Airways s’envole pour Ouagadougou pour commencer le remboursement de la mamaya des 12 membres du syndicat venus danser avec lui pour son 2e couronnement présidentiel ; le 29, le nouveau PM prend effectivement service dans l’après-midi et nous présente la structure de son gouvernement au JT de 20h30. Pour le discours ce n’était pas vraiment du lourd convaincant et pour la restructuration elle est minime avec juste 2 ministres de moins mais un nouveau ministre de la réconciliation néanmoins placé en fin de liste pour bien lui indiquer son manque d’importance dans l’équipe. Mais bon, au moins il n’a pris que 48 heures pour finaliser sa liste et ça c’est un nouveau record national. Maintenant c’est le « wait and see » pour tous les Guinéens à part PPAC et lui-même.


•    Pour : wow, les actions « positives » explosent ce mois-ci, elles sont plus nombreuses que les « négatives » pour la 1e fois depuis 2011. Pas de doute  le 11 octobre la version 1.0 a bien muté en version 1.5 - la chenille s’est effectivement transformée en une grosse mouche. Voyons maintenant si la mue finale en beau papillon multicolore suivra, si la future version 2.0 du 23 décembre sera effectivement meilleure mais n’oublions pas que Windows 7.0 a été une cata totale d’où le passage à toutes pompes à la version 8.0 et pourtant ça c’était Bill Gates aux commandes. Et surtout n’y pensez même pas boss, il n’y aura pas de version 3.0. Pour l’évacuation de toutes les voitures pourries de la capitale le ministre a informé les 80 vendeurs répertoriés de véhicules d’occasions que leurs engins seront transférés à environ 70 km dans la préfecture voisine de Coyah entre le 10 décembre et le 13 décembre. Bon il lui reste maintenant le plus dur, affronter le système mafieux qui est le principal bénéficiaire de cette pagaille organisée en ville. Après le deadline fixé nous assisterons soit à une application musclée et effective de sa bonne initiative, soit à son évacuation expresse vers le garage de la République. Qui veut parier que s’il insiste trop c’est la 2e voie royale qui est la plus probable ? Après le discours très osé du Président de la C.C. le jour de la 1e investiture les frères Sassou et Obiang ont du immédiatement exigé la tête de ce petit insolent mais le boss leur a dit qu’il s’en occuperait plus tard parce qu’il ne pouvait pas le faire sur le champ. Mon frère Kéléfa Sall, courage et surtout ne nous raconte pas exactement le contraire demain, comme tes copains des autres institutions du Sanseman. Pour le nouveau PM, certaines plumes averties disent qu’il aurait été choisi dans une short-list de CV par certains Big Brothers vue leur manque à empocher des dividendes depuis 2011. Je souhaite bonne chance et bonne route au nouveau PM qualifié ici de jeune (54 ans !). Je jugerais de ses chances dans 100 jours car même si c’est un clone parfait de Barack Obama, s’il n’a pas les mains libres, s’il ne se bat pas ensuite pour les maintenir ainsi avec menace réelle de démission immédiate et si des mesures de nettoyage radicales ne sont pas prises dès le départ, son seul record aura été d’être le 1e venu du secteur « privé ».


•    Contre : concernant la démission de l’imam et de ses ministrons on ne peut dire qu’une seule chose : Ouf ! Maintenant les cyniques locaux attendent avec délectation de les voir patauger dans les eaux boueuses de la République ingrate, comme la majorité de leurs prédécesseurs qui sont repartis néanmoins avec quelques milliards de francs glissants mis de coté pour la traversée du Sahara. Pour ne pas déroger le boss nous fait une fois de plus sa version 1.0 en leur disant de continuer à gérer les affaires courantes alors que primo ils ont chacun un secrétaire général de ministère qui sert justement à cela et deusio il a déjà eu près de 50 jours depuis la proclamation de sa victoire pour y penser et remédier le même jour.
------------------------------------------------------
3.    Les décisions et actions « négatives » du mois : le 01, un de nos anciens chefs de l’Etat déliquescent, l'actuel héros (et zéro) national de la transition militaire, le Général Konaté a plaidé coupable devant un juge américain pour contrebande et fausse déclaration de monnaie en entrant aux USA en juin 2013 ; le 02, un rapport des services nationaux d’hydraulique montre qu’il existe 232 sociétés d’eau minérale en activité dans la seule région de la Haute Guinée. Et, plus la moitié d’entre elles ne dispose pas de licence d’exploitation. Débrouillards locaux et diaspo en recherche de créneaux porteurs voici un bon business à explorer urgemment avant que tout le pays ne tarisse par embouteillement intempestif ; le 04, un communiqué officiel du gouvernement annonce que notre Imam-PM est désigné comme contrôleur général du nettoyage correct de la capitale avant l’investiture du PPAC. Au moins il va bosser un peu pour nous avant de nous quitter pour toujours ; le 07, la presse burkinabè rapporte que 248 burkinabés ont été rapatriés après un séjour très inconfortable dans nos casernes militaires. Selon eux, leurs compatriotes sont arrivés « sales, d'autres puants, dans des tenues délabrées et affamés » et ils ont été accueillis à Bobo-Dioulasso par le gouverneur de la région. Interrogé le lendemain notre ministre de la défense lâche sans générosité panafricaniste que ce sont des illégaux qui travaillaient clandestinement dans les mines en Haute-Guinée. C’est identique aux cas de nos compatriotes dans les prisons d’Angola mais là on hurle de rage régulièrement en parlant d’ingratitude suite aux services gratuits que nous leur avons rendus pendant leur guerre d’indépendance. Notre PPAC 2.0, le panafricain tout-risque devra sérieusement y penser et revoir nos manières de faire. Si le Sénégal et la Cote d’Ivoire avaient réagi ainsi pendant le règne de Satan Touré nous serions toujours 6 millions aujourd’hui ; le 08, les partis d’opposition du Niger réfutent carrément la participation du plus célèbre expert guinéen actuel en fraude électorale dans l’équipe envoyée par la CEDEAO pour appuyer et superviser leurs élections présidentielle et législative couplées de 2016. Leur chef de file a déclaré à la presse internationale « les conditions irrégulières dans lesquelles se sont déroulées les élections en Guinée depuis la nomination de celui-ci à la tête de la CENI, ainsi que le déroulement des différents scrutins a été marqué par plusieurs manquements, de multiples irrégularités et des manipulations du processus électoral sous sa supervision. Ce supposé expert électoral guinéen qui n’a pas su organiser des élections apaisées en Guinée ne peut venir donner des leçons au Niger ». Fini mon proverbe d’enfance : tu peux mentir comme tu veux ici, personne ne le saura à Djakarta. Plus personne n’accepte aujourd’hui l’exportation des nuls et médiocres au nom de la coopération sud-sud. Quand je pense que ce monsieur était l’un des « héros » locaux de la société civile lors de la révolte des jeunes de janvier 2007 qui avait failli faire tomber  Fory Coco ; le 10, version 1.5 nous offre une dernière rigolade pour clôturer son 1e mandat : il fait déclarer le lundi 14 comme journée chômée, fériée et payée pour que nous sortions tous applaudir son 2e sacre. Pour clôturer en beauté il nous fait balancer un inoubliable « A cette heureuse occasion les deux ministres souhaitent à tous et toutes une bonne journée de repos dominicale (du lundi) ». En plus l’Alliance des Eglises et Missions Évangéliques de Guinée (AEMEG) a demandé aux églises de Guinée deux journées de prières les dimanches 13 et 20 décembre pour le président de la République - tous nos clergés sont même père, même mère ; le 11, nous apprenons que le petit dadais Dadis a envoyé une lettre de félicitations dont lui seul a le secret au PPAC. Il a écrit : « par la présente j’ai l’honneur de venir très respectueusement vous féliciter de votre brillante réélection à la magistrature suprême de notre chère PATRIE, la Guinée. Je suis disposé à vous accompagner pour votre deuxième mandat en vue de vous apporter mon expérience de gestion des affaires d’Etat, ma force de mobilisation et d’adhésion de mes militants et sympathisants à la cause du développement harmonieux et participatif du pays sous votre houlette ». Ça sent le roussi avec le nouveau Roch Kaboré du Burkina qui doit avoir une envie folle de couper toutes les dépenses inutiles de son prédécesseur et donc de l’expulser dare-dare vers Conakry ou La Haye. Et dire que des gens autrefois respectés sont allés jusqu’à se vanter de leur proximité politique avec lui et de leur privilège de lui parler tous les soirs au téléphone ; le 14, nous suivons là la TV-PPAC la phase I de la mue finale de la version 1.5 en version 2.0. Tout le gotha du syndicat de la CEDEAO et de la Grande Loge de France était au 1e rang. Il restait un fauteuil vide donc nous avons invité dare-dare le Président d’une des Assemblées nationales de la Lybie, car il y a en une dans presque chaque grande ville du pays. Le frère a plongé dans le premier hélico disponible pour fuir les kalaches pendant 2-3 nuits. Il ne manquait que Dadis et Toumba pour que le quorum soit atteint. Ainsi la fête des étrangers a été clôturée par des discours dignes de Kim Il Sung ; le 17, nous apprenons un nouveau record du Sanseman : pour le concours de recrutement de magistrats, sur 672 candidats il n’y a eu que 93 admissibles dont 39 admis fictifs. Pour prouver la rigueur du processus le porte-parole du ministre annonce fièrement « même des proches des magistrats et des cadres du ministère de la Justice ont été recalés pour n’avoir pas répondu aux critères de sélection ». Pas de doute, la reforme de la justice a été l’un des plus grands succès du 1e mandat ; le 21, c’est la 2e investiture et la 2e prestation de serment du PPAC 2.0 car il s’était gouré la première fois en avalant une partie du texte. La cérémonie a été rehaussée par la présence de son Excellence Cheik Professeur Dr.  Yahya Abdul Aziz  Jemus Junkung  Jammeh Babili Mansa le Président-guignolesque de la République Islamique de Gambie, le dernier Bokassa du continent. Pour nous prouver son amour eternel il nous a balance à sa descente d’avion « Tout le monde sait que je suis Guinéen - 50% de mes femmes sont Guinéennes » ; le 21, comme cadeau de 2e mandat la revue financière américaine Forbes en offre un super au PPAC : la Guinée est classée avant-dernier pays au monde où faire des affaires, selon son classement annuel 2015. En 2014, nous étions en queue de peloton mais cette année nous devançons au moins le Tchad, 144e du classement. Merci Président Idriss Deby, nous étions fâchés parce que vous n’êtes pas venu pour notre mamaya du 14 mais maintenant vous êtes entièrement pardonné. Reconnaissons quand même que le rapport « doing business 2014 » de la Banque mondiale, qui est considéré par les experts financiers comme plus précis montre une amélioration de la 179e à la 165e place sur 189 pays entre les années 2011 et 2015. Pas suffisant quand même pour mamayer « Vif Sanseman » à Satanya.


•    Pour : comme chaque mois : R.A.S. (Rien A Signaler)…
•    Contre : pour la nouvelle bourde du Maréchal Konaté, vraiment ce type n’est pas intelligent : pourquoi mentir ? Si sur sa fiche douanière il avait écrit qu’il arrivait avec 64.700 USD les autorités douanières auraient conclu tout simplement « bon c’est un ancien chef d’Etat africain, donc un pilleur public autorisé chez eux donc rien d’étonnant et c’est tout bénef pour nous car il va ensuite les bousiller chez nous »  mais le fait de déclarer moins de 10,000 USD alors qu’il en a 6 fois plus laisse présager qu’il compte ensuite les couillonner en ne payant aucun impôt sur le montant. Et pire, il ment 3 fois de suite sur le montant total entrainant ainsi plusieures fouilles de baggages jusqu’à la découverte de billets verts même dans son képi rouge et ses brodequins – Eh Allah, j’ai honte pour nous tous ! Pour sa défense il dit que c’est parce qu’il ne comprend et ne lit pas l’anglais. Si seulement il avait tourné la fiche il aurait constaté la traduction en français-facile mais bon, même ça il ne comprend pas très bien. Résultat il passera le 08 devant le tribunal d’Alexandria où il court le risque d’une peine maximale de 5 ans. Vraiment entrer aux douanes américaines ce n’est pas comme entrer au camp Alpha Yaya Diallo mais il est impossible de faire comprendre cela à nos génies en treillis. Ce qui m’étonne le plus ce sont ces dizaines d'intellos dans la diaspora qui écrivent pour minimiser son crime, le vanter et vouloir nous expliquer comment il est l’Homme qui nous a sauvé (de quoi ?) en 2009-2010. Il semble que Mme Dlamini-Zuma voulait sa tête dès après leur 2e  rencontre à l'UA mais en a été empêchée par le syndicat des mafieux africains pour les mêmes raisons que leur tentative pour son pote Gilbert Diendéré au Burkina. A ce titre je rappelle que l’effectivité du lancement des opérations de « sa » Force Africaine en Attente (FAA) s'est déroulée récemment en Afrique du Sud pendant que son chef se faisait pincer avec notre argent aux USA. Je suis sur qu'elle ne ratera pas cette occasion en or de s'en débarrasser enfin. Il a eu quand même la bonne l’idée et l'argent pour s’acheter un bon avocat qui lui a fait comprendre que l'unique manière de ne pas aller en taule était de plaider coupable. Et il a du le faire la mort dans l’âme en sachant les conséquences en Guinée où il rêve de pouvoir revenir pour continuer tranquillement la bombance avec nos milliards tout en nous narguant jusqu’à la fin de ses jours grâce à notre complicité commune d'autruches. Guinéens, il y a 6 ans ces types nous ont montré qui ils étaient, leur nuisibilité nationale criarde et comment ils nous méprisaient. Ce n'est pas comme pour Satan Touré pour qui hélas 95% des guinéens aujourd’hui n'ont aucun souvenir de ses basses-œuvres. En attendant notre réveil ici nos petits dictateurs doivent comprendre qu’ils auront des minis-CPI à leurs trousses dans tous les pays occidentaux qui les traqueront sans pitié et qu’elles les feront honnir à toute occasion offerte. Ce n'est pas que les « Big Ones » soient devenus plus « justes et démocratiques » mais plutôt qu’ils veulent montrer au gendarme mondial (le G8) qu'ils participent activement à la lutte contre la corruption d’Etat, le plus grand fléau du développement des PPTE dont pourtant ils ont toujours le plus profité par leurs banques et promoteurs immobiliers. Mon Maréchal tigré, vous devez être simple d’esprit pour penser que les douanes américaines ne savaient pas qui vous étiez avant même de fouler leur sol, combien de liasses d’argent étaient dissimulées dans vos chaussettes et que la décision de vous choisir au hasard pour un contrôle plus poussé ait été juste la faute à « pas de chance aujourd'hui ». Petits dictateurs tropicaux il ne vous restera plus dans quelques années que Shanghai, Rio et Dubaï pour manger votre argent sale et vous perdrez aussi en même temps la plus grosse partie de vos trésors cachés ailleurs dans le monde.
--------------------------------------------------


4.    Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : atelier de formation des jeunes journalistes sur le thème « le journalisme en Guinée » ; atelier de formation des magistrats et greffiers du pays ; atelier de formation des points focaux de la communication, du renforcement des activités de mobilisation sociale et d’engagement communautaire dans la lutte contre Ebola ; atelier de renforcement des capacités des élus communautaires dans la lutte contre Ebola (encore !) ; atelier sous-régional de partage d’expérience sur les leçons tirées de la gestion de la crise de la maladie à virus Ebola ; formation des journalistes sur l’utilisation des SMS dans le travail d’information ; formation des agents des services de défense et de sécurité et de des membres de la société civile en Guinée forestière sur la prolifération et la circulation des Armes Légères et Petits Calibres (ComNat-ALPC) sur les thèmes : le transport, la sécurisation, le stockage des armes collectées et renforcement des capacités sur les violences basées sur le genre (!) ; forum d’orientation des élèves en vu de leur préparation de leur formation à l’extérieur ; formation des gendarmes et policiers sur la lutte post-Ebola ; formation en entreprenariat pour 600 femmes en Haute-Guinée ; formation des jeunes sur la préparation et la recherche d’emploi ; atelier de validation de la stratégie de validation de la politique de développement de la pêche et de l’aquaculture ; journées nationales de vaccination contre la poliomyélite, distribution de Vit A et déparasitage pour tous les enfants de moins de 5 ans ; formation des acteurs de la société civile, dans le cadre du contrôle citoyen de l’action publique ; journée de réflexion et d’action sur la problématique des prisons ainsi que des violences basées sur le genre ; rencontre annuelle des centrales d’achat de médicaments d’Afrique ; atelier national sur la sécurité alimentaire et la lutte contre la malnutrition ; atelier sur la vision de la CEDEAO à l’Horizon 2020 sur le thème « La CEDEAO : une vision, un destin commun » ; atelier d’appropriation de la loi portant promotion et protection des personnes handicapées ; Journée de concertation entre l’Autorité de Régulation des Marchés Publiques (ARMP) et les Personnes Responsables des Marchés Publics (PRMP) ; atelier national du rapport final de la revue à mi-parcours du PNUAD (Plan des Nations Unies pour l’Aide au Développement) 2013-2017 ; atelier de formation en faveur des journalistes dans le secteur agricole ; séminaire régional de formation des points focaux et des organisations de la société civile sur le processus de réconciliation nationale ; atelier de renforcement des capacités en sécurité alimentaire et lutte contre la malnutrition ; formation de femmes sur les DDH et en particulier les droits de la femme ; rencontre de réflexion et d’échange sur les textes de lois interdisant les violences basées sur le genre et les mutilations génitales féminines ; atelier national d’élaboration d’un plan de gouvernance environnemental ; formation des journalistes privés et publics sur le thème « Comment communiquer sur le volontariat » ; atelier de formation sur l’information et la communication sur le suivi des maladies épidémiques ; séminaire de formation et d’harmonisation des actions des membres de la Cour Constitutionnelle ; atelier de révision des articles de la réglementation de l’administration territoriale ; formation de renforcement des compétences et de qualification sur la méthodologie BRIDGE dans le suivi électoral ; atelier de formation sur la restauration de la confiance à travers le dialogue entre les jeunes et femmes et la police de proximité de la commune de Dixinn ; atelier d’élaboration du plan d’action de la lutte contre l’apatridie (!) ; journées de partage et d’échange sur les tenants et les aboutissants du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASAG).


•    Pour : wow, le record du 1e mandat est battu à plate couture, le séminaire-bizness distribue à toutes pompes les cadeaux de fin d’année maintenant que L’Ébola fout le camp (36). Chez les autres on offre des bouquins, CD, chocolats et abonnements aux journaux et librairies – chez nous c’est perdiems, sandwich corn-beef, coca et prix de transport. Nos traditions nationales sont originales mais ils sont rares aujourd’hui ceux qui acceptent de les adopter ailleurs.
•    Contre : pour la réunion entre l’ARMP et le PRMP les milliards volaient dans tous les sens – certains invités se sont même évanouis en entendant les chiffres lancés dans la salle et ont fait au réveil des pieds et des mains pour se faire embaucher immédiatement. La vie des en-bas est dure ici, pire que de l’ordure, Walahi !
                                              ---------------------------------------------------------
5.    Pour conclure quelques suggestions SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalisables, Temporellement définies) pour changer le changement :
Moussé Bill Gates des prouesses électorales, vous venez de clôturer les 3 premières lignes de votre biographie dans le dictionnaire Larousse de chez vous et dans les encyclopédies partout ailleurs. Pour l’instant vos 4 prédécesseurs ont mieux fait que vous car ils ont su nous couillonner pendant la 1e partie de leurs règnes par du tape à l’œil démagogique ce qui est loin d’être votre cas. Maintenant vous avez 5 dernières années (n’y pensez même pas !) pour choisir les 6 dernières lignes. Là vos prédécesseurs sont classés parmi les pires hommes de la planète et les mots « dictateur et crimes » sont répétés plusieures fois dans chaque phrase. Maintenant à vous de choisir ce que nos petits-enfants retiendront et diront de vous. Tant que vous ne sévirez pas contre le système civilo-militaire qui dirige le pays et auquel vous n’étiez en fait pas redevable avant 2010 vous ne changerez jamais le portrait que les historiens vous colleront après votre règne. En attendant je vous souhaite ainsi qu’à nous tous « bonne année, bonne santé, bon 2e mais surtout bon dernier mandat au palais Satanya ». Ne vous trompez surtout pas, ce que nous vivons actuellement est un faux calme imposé aux victimes et une absence d’affrontements de toutes sortes avec l’Etat criminel, pas la paix d’une Nation en harmonie avec elle-même et avec les autres, la base indispensable pour obtenir un développement bien partagé et une émergence progressive. Tous ceux qui pensent que nous ferons comme nos grands-parents et parents n’ont rien compris aux nouvelles générations qui arrivent à toutes pompes, celles qui savent que nous devons toujours donner un petit coup de pouce au Bon Dieu pour obtenir justice et égalité pour tous. Dites à votre lobby PDGiste de cesser d’espérer l’impossible car nous hurlerons Vérité et Justice du matin au soir jusqu’à ce que nous l’obtenions par vous ou par un de vos successeurs et  si nous ne l’obtenons pas nos enfants continueront ce combat, faites-nous confiance pour cela. J’ai développé plusieures pistes techniques pour le faire de manière SMART dans mon livre et j’espère que certains de vos confidents vous les lirons puisque vous ne lisez jamais les journaux et ne regardez jamais la télévision. Prouvez-nous enfin que vous êtes vraiment un Professeur de la Sorbonne et de Sciences-Po Paris en droit et en science politique supérieur intellectuellement à tous vos prédécesseurs qui n’étaient en fait que de pauvres incultes nageant dans leurs complexes d’infériorité d’où leur sauvagerie et leurs dictatures ridicules.

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd’hui est le 1836e jour du « changement radical » et du « Guinea is back » - ENFIN 5ans (et 10 jours). Votre 1e mi-temps est finie alors pitié boss, nous sommes fatigués ! Il faut aller voir  vos petits-enfants Marc Zukenberg et Elon Musk pour bien nettoyer votre disque dur et enlever tous les bugs, virus et malwares avant de revenir nous gérer. Les deux costumes de vos deux couronnements n’étaient pas mal, surement des Pierre Cardin à première vue, mais cela ne nous trompera pas, l’habit n’a jamais fait le moine en politique surtout en Afrique.  Par exemple nous n’oublierons jamais ce que Satan Touré, Fory Coco, Dadis Camara et leurs bandes de criminels dégénérés ont fait aux jeunes, femmes et pères de famille emprisonnés dans des mouroirs militaires pendant des périodes indéfinies et aux corps ensevelis dans des fosses communes dont vous détenez pourtant le secret de leurs localisations. Alors plus RIEN ne m’étonnera dans ce pays ou on est prêt a fermer les yeux et à balayer sous le tapis de la complicité lâche et courtisane de telles âmes bestiales dissimulées dans des corps humains mais que nous acceptons tous les jours autour de nous. Fermer hypocritement les yeux sur cela et en même temps espérer que leurs héritiers spirituels ne feront pas pire est sur les plans historique, médical, psychologique et sociologique une preuve irréfutable de complicité au minimum passive.
NB : Pour clôturer cette drôle d’année 2015 je voudrais dire merci au boss et à ses « petits Mamadou » pour m’avoir offert pendant 60 mois tout le matériel nécessaire pour enfin boucler  mon deuxième bouquin sur « La Guinée (Conakry) de Décembre 2010 à Décembre 2015 – le 1e quinquennat de Moussé PPAC au pouvoir absolu ». Ce sera donc mon cadeau tardif de nouvel an à mes 11 millions de compatriotes qui le souhaitent et aux encore plus nombreux autres amis de la Guinée qui n’arrivent toujours pas à comprendre pourquoi nous ne faisons en réalité rien de concret collectivement depuis 1959 contre ce système institutionnel pourri qui nous assure notre classement de dernier pays en développement de la CEDEAO. Sans masse critique suffisante et agissante le combat sera toujours perdu d’avance.

31 Décembre 2015
A.O.T. Diallo

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

Lu 1189 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

English Galician German Italian Portuguese Spanish

EDUGRADE

Archives Washington Debats

Nos réseaux sociaux

Nos reseaux sociaux Radio Top Africa sur Facebook Radio Top Africa sur Youtube Radio Top Africa sur Twitter

AMEG-VIE

R&B Shipping
Company LLC

For all your shipping needs.
HOME PICK-UP AVAILABLE
RENE DUONAMOU
410 336 4300
ALPHA BARRY
410 258 3260

VU Magazine

TECHNOREPAIR COMPUTER REPAIR & SALES 
Pour tous vos travaux de réparation ou d’achats d’ordinateurs neufs ou d’occasion.
Computer Repair & Sales
Tel: 202-492-9348
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.technorepair.com

Nos Partenaires

ARGUIFA Chefaide Canada Partenaire a Beni en RDC SA