samedi, 28 septembre 2013 05:30

Déclaration No 11 du Bloc Libéral:éviter la précipitation au risque de faire de la Guinée un pays d’élections et non un pays de développement

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

                                                                                        Le 26 Septembre, 2013

Déclaration No 11 du Bloc Libéral
Le Bloc Libéral (BL) suit avec inquiétudes la saga électorale qui constitue une tentative de mettre un terme à la marche laborieuse du peuple de Guinée vers la démocratie et l’Etat de droit. Sans aucun doute, la mascarade électorale en cours va aggraver davantage la misère des Guinéens qui dure depuis l’accession du pays à l’indépendance.
Le Bloc Libéral (BL) voudrait rappeler, tout d’abord, quelques faits qui devraient convaincre davantage les Guinéens qui rêvent d’une Guinée unie, juste et prospère de poursuivre la lutte pour mettre fin, de façon démocratique, à la parenthèse abominable de la Présidence de Monsieur Alpha Condé.
En effet, juste après son investiture, Monsieur Alpha Condé a reconnu implicitement que c’est la fraude qui l’a porté au pouvoir quand il a déclaré mauvais le fichier qui a servi à son élection. Depuis, il a entrepris sur fond de violence, de contre vérités, de violation de la Constitution, de dilapidation de fonds publics et de division ethnique, la confection lente et patiente d’un fichier qui lui est favorable. Pour ce faire, Waymark Infotech et Sabari Technologie furent imposés illégalement à la CENI comme opérateurs techniques.
Faut-il rappeler que l’incompétence de ce couple d’opérateurs a été clairement établie par plusieurs rapports d’experts, dont ceux de l’OIF et du PNUD ?
On se rappelle des dizaines de morts, des centaines de blessés, des milliers d’arrestations et d’emprisonnements arbitraires, de la légalisation des organisations qui sèment  la division tribale (Associations de Roundés), des milliards de francs guinéens de pertes subies par des innocents, des affrontements interethniques à Galapaye, Conakry, Gueckédou, N’Zérékoré et Beyla, de l’entretien d’une milice privée (les donzos) avec des fonds publics, de la protection étatique de groupes rebelles (ULIMO) qui sèment la terreur à travers le pays, etc.
Le Bloc Libéral (BL) n’a cessé de condamner ces crimes et de se battre inlassablement pour que justice soit faite à toutes les victimes.
Le Bloc Libéral (BL) rappelle aussi que, juste après sa légalisation laborieuse, il avait publié un mémorandum dans lequel figuraient des propositions de sortie de crise. Il avait ensuite publié une feuille de route qui pouvait permettre au peuple de Guinée de préparer sereinement les prochaines échéances électorales. Il s’agissait notamment :
•    d’organiser en 2015 des élections générales (présidentielle, législatives et municipales) ;
•    d’éviter la précipitation au risque de faire de la Guinée un pays d’élections et non un pays de développement ;
•    d’amorcer la réconciliation nationale et de poursuivre ainsi, de manière apaisée, sa marche sûre vers un État de droit.
Les propositions du Bloc Libéral (BL) ont été malheureusement méprisées par la majorité de la classe politique. Celle-ci a plutôt choisi de s’engager dans un semblant de dialogue qui a accouché d’accords dont certains sont illégaux et mauvais et d’autres bons mais non appliqués. Les accords illégaux et mauvais sont : 1) le rabais du vote des Guinéens de l’étranger et 2) l’acceptation du couple Waymark Infotech et Sabari Technologie. Les accords non appliqués dont personne d’autre n’en parle a part le Bloc Liberal sont 1) le dédommagement des personnes victimes de pillages et 2) l’ouverture d’enquêtes pour identifier et juger les auteurs des crimes commis lors des manifestations pacifiques de l’opposition.
Le Bloc Libéral (BL) a courageusement rejeté la partie illégale et mauvaise des accords et accepté la partie bonne qu’il continue à défendre. Aux côtés de toutes les victimes et de toutes les personnes éprises de liberté, de justice et d’égalité, il mènera le combat jusqu'à ce que la vérité éclate et que justice soit rendue.
Le Bloc Libéral (BL) s’est abstenu de s’engager dans les élections législatives parce qu’il est d’avance convaincu qu’elles ne seront ni libres, ni transparentes et par conséquent non crédibles.
Comme il l’avait prédit, le fichier électoral concocté par le couple Waymark Infotech-Sabari Technologie ne reflète pas la réalité démographique du pays. Il est le résultat d’un tripatouillage du fichier de la Sagem et d’un grossissement artificiel de l’électorat favorable au RPG-Arc-en-ciel et à ses crypto-alliés.
Aujourd’hui, il apparaît clairement que de nombreux électeurs régulièrement recensés par la Sagem n’ont pas retrouvé leur nom dans le fichier de Waymark Infotech et Sabari Technologie. De même, le découpage des bureaux de vote a été opéré dans le seul dessein d’empêcher à des milliers d’électeurs favorables à l’opposition de voter aux législatives.
Les mouvements récents et actuels des milices et des groupes criminels protégés par l’État ainsi que le déploiement des soi-disant gardes forestiers dans les brousses du Foutah et de la Forêt, habillés de tenues militaires et armés de Kalachnikovs pour constituer une force en attente, ne visent qu’à préparer une répression sanglante de toute contestation des résultats préparés à l’avance en faveur du RPG-Arc-en-ciel et de la mouvance présidentielle.
Tout cela constitue la preuve éloquente que le régime de Monsieur Alpha Condé veut implanter une nouvelle dictature en Guinée.
Le Bloc Libéral (BL) tient cependant à avertir tous les esprits rétrogrades qui rêvent d’une Guinée balkanisée, dans le but machiavélique d’affaiblir son peuple, de l’assujettir, de le condamner à la misère et d’accaparer ses richesses, que ce peuple restera malgré tout uni et debout. Le peuple guinéen restera soudé afin de poursuivre sa lutte pour la liberté, la justice, l’égalité et la prospérité pour tous et pour chacun.
Le Bloc Libéral (BL) reste convaincu que la voie qui permettra au peuple guinéen d’instaurer la démocratie et l’État de droit est de faire reprendre par un autre opérateur compétent et légalement choisi la révision du fichier de la Sagem conformément à la loi.
Le Bloc Libéral (BL) s’engage à continuer de travailler avec les formations politiques, les organisations de la société civile et d’autres forces vives qui luttent pour l’instauration de la démocratie, de l’Etat de droit et la prospérité de toutes les guinéennes et de tous les Guinéens.
Le Bloc Libéral (BL) invite tous ses militants et sympathisants en particulier et tous les Guinéens en général à rester mobilisés pour la poursuite du combat pour la mise en place effective de la démocratie et l’Etat de droit, ainsi que pour la rupture totale avec les pratiques qui sont à l’origine du retard de notre pays, après plus de 50 années d’indépendance.
Fait à Conakry le 26 septembre 2013
Le Bloc Libéral

Lu 7540 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

English Galician German Italian Portuguese Spanish

EDUGRADE

Archives Washington Debats

Nos réseaux sociaux

Nos reseaux sociaux Radio Top Africa sur Facebook Radio Top Africa sur Youtube Radio Top Africa sur Twitter

AMEG-VIE

R&B Shipping
Company LLC

For all your shipping needs.
HOME PICK-UP AVAILABLE
RENE DUONAMOU
410 336 4300
ALPHA BARRY
410 258 3260

VU Magazine

TECHNOREPAIR COMPUTER REPAIR & SALES 
Pour tous vos travaux de réparation ou d’achats d’ordinateurs neufs ou d’occasion.
Computer Repair & Sales
Tel: 202-492-9348
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.technorepair.com

Nos Partenaires

ARGUIFA Chefaide Canada Partenaire a Beni en RDC SA